meeting in conference room. blurred picture


CR du CCE du 11 juillet 2018

  • 3 consultations défavorables, un dialogue social tendu Des divergences persistantes. Dernier CCE avant les vacances et nouvelle occasion de constater les difficultés de compréhension et surtout les divergences persistantes entre les analyses des élus et celles de la direction. Réorganisation RH : Lire la suite sur Navista ou dans l’espace réservé

 


AVIS DES ELUS DU CCE SUR LE PROJET D’EVOLUTION DE L’ORGANISATION DE LA DIRECTION DES ACHATS

  • … Enfin, cette réorganisation ne sera efficace que si chaque personnel est en capacité de se l’approprier. Dans ce cadre, les échanges doivent rester respectueux à tous les niveaux de la direction des Achats afin de garantir la sérénité et la poursuite des activités opérationnelles tout en limitant la survenance des risques psychosociaux. Le dispositif du « management positif » prôné par la direction pourrait donc ici prendre tout son sens. Les élus à tous les niveaux y veilleront.

  • CR CCE CR du CCE du 25 avril 2018
    Stratégie, Réorganisation Achats, l’heure des consultations, Australie on progresse dans la négociation
    Au regard de l’ordre du jour mais surtout de l’actualité (MARLIN, POSEIDON…) la CFDT a souhaité intervenir (déclaration liminaire sur navista cfdt) sur l’internationalisation et les questions que cela pose, notamment sur la manière choisie par l’entreprise pour s’y préparer (projets de réorganisations Achats et RH). Nous rappelons aussi, et c’est important, qu’à ce jour l’activité de Naval Group, ses principaux contrats et donc l’essentiel de ses enjeux industriels et sociaux se situent en France, pour le client français. Ne pas oublier cela c’est pour la CFDT l’occasion de rappeler à la direction la nécessité de ne pas sacrifier le présent à l’enjeu de la préparation de l’avenir. De ce point de vue, plusieurs points de l’ordre du jour l’ont illustré (stratégie, bilan social, recrutement, transmission des compétences, intégration des nouveaux salariés).
    Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé

 

  • SMC : Systèmes de Mission et de Combat : Quelques éléments suite au CCE du 28 mars
    Contexte : Les activités de SMC sont au cœur des offres de Naval Group, et pourtant c’était la première fois que le point était explicitement à l’ordre du jour d’un CCE. La CFDT s’en félicite, d’autant que le CCE va être consulté sur la stratégie de Naval Group en cette fin avril.

Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé


  • Déclaration liminaire CCE du 25 avril 2018

Madame la présidente,
L’internationalisation est le maître mot de l’entreprise depuis plusieurs années mais le projet global recouvre des réalités très différentes. Jusqu’à présent, il s’agissait d’export et s’associer avec des partenaires locaux dans des pays avec qui nous avions gagné des contrats. L’entreprise s’engage également depuis plusieurs années dans la création de JV et filiales pour permettre l’obtention de nouveaux contrats. Si la CFDT reste pleinement consciente de la nécessité de préserver l’export pour également préserver l’emploi et nos savoir-faire en France….
Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé


  • CCE du 25 Avril 2018

Explication de vote des elus CFDT du CCE sur les orientations stratégiques de l’entreprise
Consultés ce jour sur les orientations stratégiques et leurs conséquences dans les sites et notamment sur l’emploi, les élus CFDT du CCE souhaitent vous exprimer leur avis au travers de commentaires et remarques.
Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé


  • CR du CCE du 28 mars 2018
    POSEIDON, Réorganisation RH, Stratégie SMC … Internationalisation à tous les étages!
    Pas de déclaration liminaire CFDT pour ce CCE mais une lettre ouverte concernant le projet de rapprochement avec FINCANTIERI (Poséidon). Proposée à l’ensemble des organisations syndicales, car pour la CFDT l’importance du sujet aurait pu permettre une expression commune, au final seule la CFE-CGC s’est associée à ce courrier.Poséidon nous met face à Fincantieri, c’est déjà un vaste sujet. Mais en fait Thales, et Leonardo sont également acteurs du dossier… sans oublier les politiques, et jusqu’à « Jupiter » lui-même ?Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé

Lettre ouverte au PDG

Paris, le 27 mars 2018,

Monsieur le PDG,

 

Parue le 6 mars dernier, une interview du PDG de Fincantieri nous fait vivement réagir.

Cette interview évoque d’une part la situation de Fincantieri dans le monde sur le créneau bâtiments de surface et ses différentes acquisitions pour se positionner sur le marché américain. On note au passage une orientation stratégique internationale très offensive et plus concrète que la nôtre.

Ensuite, est évoquée la collaboration sur le programme FREMM et un contrat passé récemment avec l’état italien pour étudier un avant-projet FREMM pour la marine italienne.

Mais le PDG de Fincantieri ne s’arrête pas là et affiche un appétit féroce. Il évoque sans détour une fusion complète avec Naval Group pour unifier une industrie navale européenne fragmentée et construire de grands programmes en commun. Il en profite au passage pour écorner Naval Group qui se positionne sur l’offre de Sous-Marin Scorpène pour l’Italie en concurrence avec l’Allemagne, notant que le U-212A est le Sous-Marin historique en Italie. Cette critique publique interpelle !

Enfin, M Bono évoque sans retenue un rapprochement de Fincantieri/Naval Group avec l’Allemagne sur le créneau Sous-Marin afin de couvrir l’ensemble de la construction de navires armés surfaces et sous-marins.

Vous concernant Monsieur le PDG, vous avez répondu à une interview le 19 mars.

Vous évoquez le marché mondial et notre première place en Europe avec un modèle complet, conception, construction et maintenance. Le tout accompagné d’un savoir-faire en termes d’architecte de systèmes de combat et plates-formes que vous mettez en avant comme un atout incontournable pour faire des produits optimisés face à la concurrence.

Au-delà de la LPM, que vous commentez positivement, et du programme Australie, il y a le rapprochement avec Fincantieri dont vous évoquez une nécessité vitale en termes de compétitivité. Et vous précisez que ce sera plus fort qu’une fusion via un échange d’actions par le haut et la création de JV sur les activités communes.

De plus, dans le cadre du projet Poséidon, il semblerait que notre actionnaire Thales souhaiterait prendre le leadership dans les systèmes des navires armés en enrôlant les sites de Bagneux et d’Ollioules. Pour nos organisations syndicales, les conséquences d’une telle action seraient dramatiques pour Naval Group notamment en termes de différentiations par rapport à la concurrence, et donc des parts de marché à l’export.

Enfin, en instance officielle :

Sollicité par les élus sur votre projet Poséidon

Vous répondiez : « juste un travail en collaboration pour créer des synergies sur certains sujets communs comme les achats, les études, etc… , chacun reste chez soi avec l’autonomie qu’il a ».

Et à la question des élus sur ce projet de rapprochement, à court terme : y aura-t-il un rapprochement plus intégré entre les 2 entreprises ?

Vous répondiez « il n’y a rien d’envisagé aujourd’hui ».

Est-ce que Mr Bono dit tout haut ce que la direction française et le gouvernement n’osent pas afficher?

Monsieur le PDG, les organisations syndicales CFDT et CFE/CGC de Naval Group vous demandent des explications plus précises sur l’ensemble de ces éléments qui sont en réel décalage avec vos discours tenus en CCE et lors de diverses rencontres.

 

A noter, et ce n’est pas le moindre sujet, que tant du côté français que du côté italien, les conséquences sociales ne sont absolument pas abordées. A moins de 3 mois de la prise de décisions des politiques, nos organisations syndicales demandent une présentation des différents scénarios et vous informent qu’elles vont solliciter un rendez-vous au ministère des armées.

 

Les organisations syndicales vous remercient de répondre sans détours à ces questions claires et concises.

Les représentants syndicaux CFDT et CFE/CGC

Télécharger la Lettre ouverte au PDG de NG

 


Compte-rendu du  CCE du 17 novembre 2017
La CFDT a débuté ce CCE par une déclaration liminaire revenant sur les postes repères …
Lire la suite sur NAVISTA et dans l’accès réservé